Comment préparer des purins d’orties et de fougère ?


Jardinez écolo en préparant vous-même les traitements spécifiques pour votre jardin ou potager. Vous avez besoin d’un fertilisant qui apporte plus de résistance à vos plantes contre les maladies ? Le purin d’orties est une bonne solution. Pour lutter contre certains insectes nuisibles du jardin, vous pouvez opter pour le purin de fougère. Découvrons plus bas comment préparer ces deux types de purins pour le grand bonheur de vos plantes du jardin ou légumes du potager.

Préparation de purin d’orties

Même si le purin d’orties est proposé sur le commerce depuis quelques temps, rien ne vaut les préparations conçues par soi-même à la maison. De plus, la recette est à la portée de tous, elle n’est pas difficile et les ingrédients sont peu nombreux. Faisons d’abord le point sur le purin d’orties et l’intérêt qu’il représente pour le jardin. Les plantes du jardin sont sujettes à différentes maladies qui peuvent les faner si aucun traitement n’est fait. L’avantage de cette préparation est qu’elle est bio, une manière de jardiner de manière écologique. On l’utilise souvent comme insectifuge puisque c’est un répulsif efficace pour différents insectes notamment les pucerons et les acariens. Riche en éléments nutritifs, l’ortie garantit croissance et vitalité aux plantes de votre jardin. C’est la raison pour laquelle, le purin d’orties est aussi classé parmi les engrais naturels. En gros, ce purin est à la fois un anti-parasite, un engrais 100% naturel et un véritable activateur pour votre compost.
De quoi avez-vous besoin pour élaborer le purin d’orties ? Vous aurez besoin de d’orties piquantes, cueillies à la bonne période, bien avant qu’elles ne fleurissent : il faudra donc les cueillir entre mi-avril ou bien en septembre. Débarrassez-vous des racines, elles ne sont pas utiles. Pour un kilo d’orties, il vous faut utiliser 10 litres d’eau. Pour éviter de gaspiller l’eau potable, utilisez de l’eau de source ou de l’eau de pluie récupérée au préalable. Vérifiez l’acidité de l’eau et la quantité de chlore qu’elle contienne, plus elle est moins acide et peu chlorée, plus elle est bonne. Prenez un récipient qui n’est pas conçu en métal pour macérer le purin. Vous avez deux options en ce qui concerne la durée de macération : 14 jours pour une macération à 20°C et 21 jours pour 5°C. Quelle que soit la durée choisie, pensez à remuer la solution tous les jours. Veillez à respecter la température pour cette préparation, une forte température peut putréfier le mélange. Si vous voulez accélérer la vitesse de fermentation de votre préparation d’orties, hachez-les. Pour savoir si la fermentation est terminée, vérifiez s’il n’y a plus de mousse blanche à le surface. Celle-ci se forme normalement pendant la phase de macération et vient à disparaître une fois que la fermentation prenne fin. N’oubliez pas de recourir le récipient durant tout le processus car elle peut dégager une forte odeur. Pour terminer la préparation, il faut procéder au filtrage à l’aide d’un linge fin. Après avoir utilisé le purin d’orties, vous pouvez conserver le reste dans un récipient en plastique dans un endroit protégé de la lumière et où la température est maintenue autour de 18°C.

Préparation de purin de fougères

L’utilisation de purin de fougères dans votre jardin vous permet de faire fuir les insectes indésirables pouvant envahir votre jardin notamment les limaces et les escargots. Il peut aussi être utilisé comme une solution préventive contre les pucerons et les larves de taupin. En même temps, il s’agit d’un engrais 100% naturel qui peut garantir la croissance des plantes de votre jardin ou du potager. Il s’agit également d’un engrais bio capable de traiter certaines maladies fréquentes du jardin. Le purin de fougère peut être utilisé comme traitement préventif ou curatif en fonction de la situation. Il peut vous aider à combattre les maladies cryptogamiques du jardin. Parmi les maladies qui peuvent être traitées par ce purin fait maison, on retrouve la rouille ou l’oïdium. Pour l’utiliser, il suffit de le pulvériser sur les plantes malades sans avoir à le diluer. Malgré son efficacité, le purin de fougère est aujourd’hui moins utilisé que le purin à base d’orties. Le purin de consoude est aussi plus répandu que celui-ci. Pourtant, il peut être bénéfique pour le jardin et le potager.
Où trouver des fougères ? Cette plante abonde dans les bois mais également dans les landes, vous n’aurez pas de peine à vous en procurer. Il peut être utilisé à l’état pur ou bien dilué dans de l’eau. Pour le purin de fougères voici comment faire, pour votre information la préparation n’est pas difficile. Privilégiez la fougère Aigle pour préparer votre purin, c’est le type le plus adapté. Retrouvez-en facilement dans les sous-bois et à l’extrémité des routes. La meilleure période pour en cueillir se trouve au mois de juin, juillet et août. Munissez-vous d’un sécateur pour la récolte et faites attention aux frondes particulièrement coupantes. En ce qui concerne la quantité, vous avez besoin d’environ 1kg de fougère qu’il faudra macérer dans un récipient conçu en plastique de préférence. Pour 1 kg de cette plante, il vous faut 10 litres d’eau pour la macération. La solution doit être couverte à l’aide d’un tissu pendant une durée de deux semaines environ en n’oubliant pas de remuer régulièrement. La durée peut dépendre de la température ambiante : le raccourcissement est possible en été, lorsqu’il fait particulièrement chaud. En revanche s’il fait plus froid, la durée peut être prolongée. Pour savoir si la fermentation est vraiment achevée, il faut vérifier si aucune bulle n’est plus visible sur la surface. Ce purin peut se conserver sans problème à condition de fermer hermétiquement le récipient qui le contient et de l’avoir filtré au préalable.