Dois-je retourner ou non la terre ?


Le bêchage consiste à retourner la terre avant de cultiver de nouvelles plantes. Cette technique agricole est indispensable dans certains cas. Si vous vous demandez quand et pourquoi la pratiquer, les réponses sont à trouver ci-après.

Dans la nature, la terre n’est pas retournée

Avant de bêcher la terre de manière systématique, il faut prendre le temps d’observer la nature. En forêt, le sol n’est jamais retourné. Pourtant, il a permis aux grands arbres de bien pousser. Les plantes de taille plus modeste peuvent également s’épanouir sur un terreau compact. Alors, il faudra en conclure que le retournement n’est ni naturel ni obligatoire. Cependant, il faut voir la nature du sol ainsi que le type de plantes à faire pousser. Certaines espèces végétales, dont les fleurs ont besoin d’un terrain meuble pour s’enraciner. D’autres plantes peuvent s’en passer.

Opter pour d’autres solutions alternatives

Le bêchage est souvent suivi de l’utilisation de fertilisant. Cela améliore le rendement, mais le mieux serait d’opter pour une solution plus écologique. Le sol non retourné dans la nature grouille littéralement d’organisme vivant de toutes tailles. C’est cette vie qu’il faut apporter aux racines des plantes. Pour avoir des vers de terre et des microorganismes, il faut utiliser des matières organiques. Le recours aux engrais biologiques devrait aussi aider. Le bêchage permet de pallier le tassement du sol. Afin de ne plus trop piétiner la terre, il suffit de créer des allées.

Chercher à aérer sans retourner le sol

L’utilisation de la bêche reste également discutable. En effet, cet outil de labourage serait trop agressif pour le sol. Il s’attaque à la structure géologique même du terrain. Ainsi, le chamboulement peut appauvrir la terre. En alternative, il faut utiliser une fourche qui permet d’aérer le sol sans pour autant le retourner. Également appelé grelinette, aérabèche ou tarabatte, cet outil reste le moins agressif qui soit pour rendre le sol productif.